L’écoute

Développer les niveaux d’écoute possibles


La théorie U identifie 4 niveaux d’écoute, la participation à un cercle de côtoyens est une opportunité pour s’entrainer à développer une écoute plus profonde, capacité qui pourra être utilisée dans toutes les circonstances de la vie :

  1. « Enregistrement » : j’écoute avec mes filtres habituels, surtout pour confirmer ce que je sais / pense déjà, appliquer mes représentations du monde et des gens à la situation qui m’est décrite.
  2. « Esprit ouvert » : je suis sincèrement curieux d’apprendre quelque chose de nouveau, changer mon point de vue.
  3. « Cœur ouvert » : je m’intéresse vraiment à la personne qui parle, à ce qu’elle peut vivre, sans vouloir analyser intellectuellement la situation. Autrement dit, j’écoute avec empathie, je me laisse le temps de ressentir avant de me mettre à chercher (si on me le demande !) des solutions ou des conseils
  4. « Volonté ouverte » : traduction imparfaite de « open will », car il ne s’agit pas d’une volonté comme « intention de contrôle ». Je dis parfois « mains ouvertes », ou « cellules ouvertes » : je laisse entrer en moi une perception globale de ce qui se passe entre moi et mon interlocuteur, je prends le temps de ressentir ce que cela me fait, où est-ce que cela vient me mobiliser, toucher mes zones d’inconfort. En abandonnant tout idée de maîtrise de la situation, j’accepte de me laisser transformer par ce que j’entends.

Dans le cadre des cercles de côtoyens, pour développer la conscience individuelle et collective de ces niveaux d’écoute, profiter des dernières minutes de la rencontre pour inviter chacun à dire à quel moment il a pu passer d’un niveau d’écoute à un autre, en « montant » ou en « descendant » !

Chacun peut aussi s’offrir des temps d’introspection entre les rencontres pour observer comment ces niveaux d’écoute s’invitent dans son action au quotidien.