Une plateforme libre pour relier les côtoyens ?

Les côtoyens (et côtoyennes, bien entendu) sont tous ceux et celles qui veulent se rapprocher, se côtoyer, partager leur vécu pour coconstruire un monde vivable. Résultat d’une faute de frappe dans le document ci-joint, j’ai trouvé ça assez poétique et parlant pour l’adopter. Cela m’évitera ainsi d’horribles termes du genre « usagers créateurs du Tiers Lien ».

Le Tiers Lien est un projet d’émergence de tels petits groupes décloisonnant les représentations et les envies d’agir, pour développer du lien social sans catégorisation des participants. Comme certains tiers lieux de village (bars culturels…) destinés à entretenir l’âme collective, et complémentaire des tiers lieux dont l’objectif est plus « programmatique » (expression artistique, expérimentation sociale de quartier…). Il a aussi pour ambition de décloisonner les groupes sociaux, invitant tous les types de citoyens (et évidemment citoyennes) à s’y rencontrer.

Mais comment dans les villes ou dans les espaces ruraux faire se rencontrer ceux qui justement ne se croisent pas d’habitude ? Commencer petit et faire au fil des ans des émules par le bouche à oreille ? Atteindrons-nous une masse critique avant de nous essouffler ? Je suis trop impatient de voir expérimenter divers prototypes pour m’en contenter. Aussi j’invite la communauté du logiciel libre à s’emparer du projet pour construire son « point d’ancrage » dans le monde des réseaux sociaux.

Ce document de 4 pages rappelle l’intention globale, une ébauche de cahier des charges, une vision de déclinaisons possibles, et propose un premier espace-temps de dialogue via Zoom le 28 avril 11h30-13h (lien).

Vous verrez c’est presque comme Face B, mais tout le contraire. Si ça vous inspire, faites moi signe !

Ah au fait, à propos de libre, Le Tiers Lien a mis à jour sa politique de partage CC-BY-SA 4.0

Ajout 6/5/20 : Quelques sources / inspirations pour les lecteurs et lectrices qui veulent mieux comprendre le « libre » :

1) Covid-19 – Pour du libre et de l’open en conscience – Mémorandum
Consulter sur ce site la liste des soutiens pour trouver les structures impliquées dans cette dynamique. J’y ai trouvé notamment les contributions suivantes fort intéressantes :
2) Pour un Plan National pour la Culture Ouverte, l’Education Ouverte et la Santé Ouverte !
3) et l’article du monde diplomatique le solutionnisme n’est pas la solution qui pourrait nous inquiéter pour l’avenir du Tiers Lien (tout à fait non-solutionniste) : « …Conséquence : les projets plus subversifs qui pourraient produire des institutions de coordination sociale non commerciale meurent… »« Les infrastructures [techniques] telles qu’elles existent ne sont malheureusement pas celles de l’assistance mutuelle et de la solidarité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *