Prochaines rencontres

Pour vous éviter de lire le long post précédent explicitant la démarche militante du Tiers Lien, si vous cherchez seulement quand nous pouvons nous rencontrer, je remets ici les prochains rendez-vous :

  1. Prochaines rencontres en ligne, ouvertes à tou⸱te⸱s, pas d’inscription indispensable mais vous pouvez vous signaler via l’évènement sur LinkedIn (cliquer sur la date qui vous convient)
  1. Proposition de rencontres en présence à Rennes le 22 ou le 24 juillet, et à l’Albergerie (Plestan, 22) début août. Me signaler si vous êtes partant⸱e, on s’organise ensemble.

Vous pouvez aussi me faire signe pour une session spéciale pour votre réseau, sur une approche particulière, pour inventer ensemble une forme d’animation spécifique…

Vers un Tiers Lien plus « militant »

Je sens aujourd’hui une forme d’urgence à partager et contribuer à développer des espaces d’intercompréhension au service d’un monde meilleur pour les humains et pour tout le champ du vivant, plus encore qu’à la création du Tiers Lien en 2020.

J’ai beaucoup hésité entre deux versions du Tiers Lien :

  • Un Tiers Lien « social » dont l’objectif est de provoquer des rencontres favorisant un décloisonnement social, de permettre à des personnes de découvrir d’autres façons de vivre, de penser, en rencontrant avec le cœur et l’esprit ouvert des mondes qu’ils côtoient mais dont ils ignorent tout. En faisant le pari que de proche en proche cela permettra plus de tolérance mutuelle, de coopération, de paix.
  • Un Tiers Lien « militant », qui propose d’explorer les dérèglements systémiques de nos sociétés dans des cercles de dialogue thématiques, et mettre en lien toutes les contributions à une transformation désirable. C’était le premier élan issu de ma participation au MOOC u.lab fin 2019

J’ai commencé à développer le premier pour éviter que mes propres préoccupations ne deviennent un facteur de sélection des participants, à l’encontre de la volonté inclusive. Les réponses à la question « faut-il un thème de départ ?», explorée lors de mes premières rencontres, étaient très variées.

Sans devoir changer son slogan, « Invitation à des conversations authentiques dans / pour un monde qui change », le Tiers Lien (re)devient un creuset d’une mise en lien plus militante.

L’utopie du « Tiers Lien social » n’est sans doute pas caduque ni stérile pour autant, mais nécessitera quelques décennies et l’effort de nombreux pionniers et pionnières pour devenir une pratique banale. N’hésitez pas à vous emparer de cette intention et tester, je partagerai volontiers vos expériences sur le web Tiers Lien.

Les prochaines rencontres viseront donc à se parler de nos élans et moyens d’action, en utilisant comme toile de fond et prétexte la Fresque du Buen Vivir dont vous trouverez ici la présentation initiale.

Vous pouvez librement en parcourir la version numérique, et en suivre les futurs déploiements :

Tout ce travail reste en usage libre sous licence CC-By-SA 4.0, libre à vous d’en faire un support pour d’autres rencontres.s

N’hésitez pas à partager ici en commentaire ce que ça vous inspire !

Nouveaux cercles jeudi 14/12 et jeudi 21/12 au Polyblosne

Venez goûter au dialogue authentique ente inconnus, pour tous et toutes, habitants du Blosne, de tout Rennes et au-delà ! Cela vous donnera peut-être des idées pour changer un peu les conversations lors des fêtes de fin d’année ?

Le Polyblosne nous ouvre ses portes jeudi 14 décembre et jeudi 21 décembre à 18h30, pour des sessions de 2 heures qui permettront d’explorer deux modalités de rencontre (deux cercles de 30′ chacun, toujours en petits groupes):

  • 1° Sans autre consigne que « s’écouter l’esprit et le cœur ouverts, se découvrir »
  • 2° Se parler d’un sujet tiré au hasard ou décidé par chaque cercle

Si vous hésitez, et préférez « savoir » avant de « faire », venez participer à la table ronde prévue au même endroit dimanche 3 décembre à 14h30, « Faire vivre l’amitié fraternelle et l’unité dans un cadre laïc », objet de notre précédent billet.

LE POLYBLOSNE, 1 bd de Yougoslavie, 35200 RENNES -, proche du Triangle, métro Le Blosne

3/12/23 Participation aux journées Rennaises de la laïcité

[Mini-compte-rendu en commentaire de l’article complet, cliquer sur le titre pour le lire]

Les journées Rennaises de la Laïcité organisées du 28 novembre au 9 décembre sont l’occasion d’explorer les multiples façons de se relier en tant qu’humains, au-delà de nos croyances et de nos doutes, voire de nos certitudes.

Télécharger le Flyer des 11 évènements de ces journées
(débats, ciné, théâtre, café citoyen, conférence…)

J’ai été invité à contribuer à la rencontre du dimanche 3 décembre, pour présenter le Tiers Lien comme initiative laïque destinée à déconstruire nos méfiances, nos préjugés, et à expérimenter des relations plus fraternelles. Participeront aussi à cette initiative de l’Association des Baha’is de Rennes : Le C.I.E.U.X, Comité Interreligieux pour une Éthique Universelle et contre la Xénophobie, le C.C.B.R., Centre Culturel Bouddhique de Rennes.

L’esprit même de cette rencontre se veut ouvert et invitant au dialogue, avec un temps significatif d’échange entre participants, au-delà de nos propres retours d’expérience. Occasion de découvrir le nouvel espace du Polyblosne.

(Flyer, précision : 14H30 – 17H – Polyblosne, 1 Bd de Yougoslavie)

Place à l’humanité !

Au milieu des multiples appels à la haine ou à la disqualification d’une partie des humains, l’archipel des confluences a su trouver des mots simples et directs pour affirmer que ce n’est pas le seul chemin que peut prendre notre humanité.

Edgar Morin nous a fait l’honneur d’une visio lors de l’université 2023 du Mouvement Utopia samedi 28 octobre, à laquelle participaient nombre de participants de l’Archipel et des Convivialistes. Il a renforcé notre détermination à ne pas nous laisser emporter par les logiques d’oppression, d’ignorance, de vengeance sans fin.

Lire son message

Le texte de l’appel

…Créer à partir de ces « places à l’humanité ! » des espaces pour des rassemblements physiques ou à distance, marches, danses, repas conviviaux, débats de qualité …

Archipel des confluences

Ce message correspond tout à fait à l’éthique du Tiers Lien et à notre souhait de contribuer à plus de fraternité incarnée entre des univers sociaux bien différents, à la compréhension mutuelle, seule voie d’une paix durable.

Le Tiers Lien se reconnaît donc parfaitement parmi ces « Places à l’humanité ! » et vous invite à soutenir cette action en signant, relayant…

Tiers Lien militant à l’Albergerie

Photo J-M Viel

Dans le cadre du « mois de l’ESS », AIRS / L’Albergerie invite dimanche 5 novembre les acteurs-chercheurs de l’éducation populaire et tou⸱te⸱s citoyen⸱nes concerné⸱es par le vivre ensemble.

Nous échangerons sur les espaces de rencontres et les modalités de ré-invention du lien social au XXIe siècle, entre lieux institués, tiers-lieux et espaces-temps informels. Quelles libertés d’in(ter)vention, quelles contraintes ? Quelles « luttes » explicites ou sous-jacentes ? Comment les savoirs d’expérience nourrissent-ils les savoirs du lien ?

Nous (Jean-Michel Viel et Thierry Merle) partagerons nos retours d’expériences de l’Université Utopia des 26-29/10, de l’Université des mouvements sociaux et des solidarités (UEMSS) de fin août, et de l’Archipel des confluences, et vous invitons évidemment à apporter vos propres moissons (et éventuellement quelque chose de plus nutritif à partager).

Temps d’échange largement informels, en fonction des présent⸱e⸱s et une expérimentation de cercles « Tiers Lien » à 15H.

Où ? 11 la vallée, 22640 Plestan (à 200 m de la gare mais peu de trains le dimanche) Plan d’accès

Quand ? Dimanche 5/11, passez quand vous voulez entre 10h et 17h, pas d’inscription nécessaire.

Offres / demandes de covoiturage (de Rennes notamment)

La 1e rencontre : retour d’expérience

Voici un bilan de la 1e rencontre du Tiers Lien à la Garden Partie, le 27/09/23

Le plus positif pour commencer :

Les participant.e.s étaient tou.te.s satisfait.e.s d’avoir participé, et prêt.e.s à recommencer l’expérience (plutôt au printemps pour l’une d’entre elles). Le cadre bucolique de la Garden Party permettait d’organiser des tables séparées (et la météo a été favorable le temps de la rencontre), et de s’hydrater tout en échangeant.

Temps d’échange bref mais pertinent. Même en 20 minutes on apprend.

Merci d’oser dans la simplicité créer ces temps d’échange.

Proposition très intéressante, discussion qui m’a fait réfléchir sur ma propre activité de lieu.

Très bonne idée, me donne envie de partager avec de nouvelles personnes, et aussi agir dans / avec la communauté.

Une découverte sans idée préconçue. Comment évoluer ensemble ?

On s’est donné du temps, on s’est rendus disponibles pour s’écouter l’un(e) l’autre.

Témoignages de participant.e.s notées dans le « cahier mémoire » du Tiers Lien

Je peux ajouter dans ces points positifs la contribution – exceptionnelle – de Jean-Michel qui est venu partager non seulement son expérience, mais aussi les légumes de son jardin, généreusement distribués à la fin de notre rencontre !

Deux axes d’amélioration identifiés

Le premier en lien avec l’objectif premier du Tiers Lien « Casser les cloisons sociales, permettre des rencontres improbables » :

Nous étions (seulement) une dizaine, pour l’essentiel des amis qui étaient venus avec un.e ami.e. Même les personnes rencontrées qui s’étaient déclarées intéressées n’ont pas fait ce premier pas (enquête à venir pour savoir si c’était un pb de date, de lieu…). Mais le nombre de participants n’était pas un problème en soi, deux « cercles » de 5, ça suffit pour que chacun.e. s’y retrouve.

Conséquence plus ennuyeuse, la diversité sociale que je souhaitais (souhait partagé par les participants) n’était pas au rendez-vous.

Peu de diversité dans notre petit groupe, comment faire venir des gens de milieux différents ?

Leçon numéro 1 : Dans la mesure où il s’agit d’invitation à des rencontres 100% humaines, l’invitation gagnera à être elle aussi être 100% humaine. Les flyers et annonces (Ouest-France, Infolocale) n’ont pas apporté de curieux / curieuse. Je m’attacherai donc pour les prochaines à identifier les personnes physiques qui pourraient faire relais dans les structures et associations que j’avais contactées, pour qu’elles participent… avec un.e autre personne.

Le second point d’amélioration, relève en fait d’une option d’animation préparée mais non mise en œuvre compte tenu de la dynamique qui s’est mise en place :

Ne pas savoir quoi dire, oser dire ? Ou oser rebondir ? Besoin de plusieurs boucles d’échange

Compte tenu du départ annoncé de quelques participant.e.s après le premier tour de dialogues, le groupe restant s’est retrouvé autour d’une table pour continuer l’échange, notamment à propos de l’expérience vécue. Tous ont convenu qu’un tour c’était déjà bien, mais qu’enchaîner sur un 2e cercle avec d’autres personnes aurait permis d’être de plus en plus à l’aise, de mieux s’ajuster.

J’ai présenté les « cartes thèmes » que j’avais préparées, pensant les tester si besoin avec quelques tables. Les participants ont « validé » leur contenu, tout en proposant qu’elles ne soient données que lors du 2e partage en cercle, laissant la liberté de faire connaissance de façon plus ouverte lors du 1er échange.

Cela restera à tester / valider lors des prochaines rencontres.

Pour compléter ce retour d’expérience, je vous invite à lire le texte d’accueil / présentation que j’avais préparé pour l’occasion, que vous pourrez retrouver dans « les outils du côtoyen ».

Rencontre du Tiers Lien : Mercredi 27/09, 18h, à Rennes

Rennais, Rennaises de tous les quartiers, des environs et de passage…

Vous êtes invités à la Rencontre !

de 18h à 20h… ou plus si vous voulez

Rencontre de qui ?

Des autres, à la fois semblables et si différents. Mais pas n’importe qui, puisqu’ils/elles auront aussi choisi d’être là.

Pour parler de quoi ?

De nos vies, de nos expériences, joies et peines, de ce qui fait de nous des humains. A partir d’une question de départ très ouverte, si besoin.

Comment ?

En petits groupes de 5-6, pour garantir le confort, l’écoute mutuelle, et du temps pour chacun(e).

Où ?

Photo La Garden Partie

Dans les beaux espaces ouverts de la Garden Partie (page FB),
32 Boulevard Villebois Mareuil, RENNES, avec possibilité de s’abriter en cas de mauvais temps, et un bar associatif ouvert pendant… et après la rencontre,

C’est gratuit, mais vous aurez le droit d’offrir à boire aux hôtes de passage venus les poches vides, et de contribuer si/comme vous voulez au Tiers Lien (au chapeau).

Mais POURQUOI, POURQUOI, POURQUOI ?

Parce que nous sommes persuadés que la multiplication d’occasions de rencontres et de dialogues authentiques sont et seront de plus en plus nécessaires pour vivre des temps précieux faits de sincérité, de tranquillité, de paix. Bref, en dehors des divers « champs de bataille » qui nous isolent les un(e)s des autres, et parfois nous opposent.

Nous serons ce soir-là les premières gouttes d’eau de ce qui pourrait devenir un ruisseau, puis une rivière, voire un fleuve parcouru de courants bienfaisants.

C’est notre expérience commune du 27 septembre qui éclairera ce que nous pouvons continuer à créer, expérimenter, partager, et dans quels cadres, conditions, règles si besoin.

Et vous nous direz si vous avez envie de revenir, à la Garden Partie (quand elle rouvrira au printemps), ou dans les prochaines semaines, dans d’autres lieux que nous vous proposerons… ou que vous proposerez !

Pas d’inscription, on commence à 18h avec celles et ceux qui sont là, nous ferons au mieux pour accueillir les suivants.

Vous voulez vraiment en savoir plus ? Téléchargez le Flyer du Tiers Lien

Enquête Tiers Lien 2023

Des Rencontres, du Dialogue, avec des inconnus ? Pourquoi, comment ?

Entre juin et aout, j’ai parcouru divers quartiers de Rennes pour recueillir l’avis des passants sur le projet « Tiers Lien » : Parc du Landry, Dalle du Colombier, place Saint Anne, centre commercial La Poterie.

Le panneau « fait à la main » sensé attirer les gens.

Il s’agissait plus d’échanger librement que d’un sondage à vocation statistique, d’ailleurs les entretiens duraient généralement une bonne demi-heure ! Parfois je me suis adressé à des groupes de 2 ou 3 personnes qui répondaient ensemble. Tous n’avaient pas d’idée sur toutes les questions, d’où un nombre variable de réponses.

J’ai eu du plaisir à discuter avec des personnes très différentes, de tous âges, milieux sociaux, professions (ou sans), cette diversité et l’accueil positif m’ont vraiment encouragé à poursuivre l’aventure. Un tiers des interviewés m’a laissé ses coordonnées pour être invité (parmi les autres, plusieurs n’étaient pas de Rennes).

Si vous voulez ouvrir aussi des « tiers lien », voici l’intégralité des quelques retours, il m’a semblé utile de les partager avec vous « sans filtre ».

Je publierai un second post avec les réponses reçues via le sondage par Internet https://framaforms.org/sondage-des-cotoyens-1685552280, parfois très différentes et complémentaires.

Si je vous dis « rencontres, dialogues », ça vous évoque quoi ?

  • Sortir de son monde, de ses préjugés
  • Vérité, connaissance de l’autre, respect de la différence
  • Il y en a peu, si l’on n’a pas d’argent (ne serait-ce que pour fréquenter les bars), l’argent est un problème Le numérique a aussi restreint les rencontres. J’en ai quand je fais du clown de rue…
  • Partage mais aussi barrières. Échange, écoute.
  • Plutôt positif, mais attention aux intentions
  • Rien
  • j’en fait déjà beaucoup
  • Pourquoi pas, mais pas enthousiaste d’emblée
  • amis, connaissances
  • comme ici on s’est fait une tribu pendant le covid. Amitié, mais trop entre vieux.
  • échange, contact, rapprochement, enrichissement des idées, ouverture, partager
  • Partage, sociabilité, échange d’opinion, convivialité
  • échange, c’est vital

Vous recevez une invitation pour rencontrer des personnes qui sortent de vos cercles habituels (familial, professionnel, social…) pour parler de vos vies, de vos soucis, de vos joies, comment réagissez-vous ?

  • Est-ce que je serai assez sociable ? Je suis prudente, je veux rester dans l’ombre. Peur d’être stigmatisée
  • Pourquoi pas, je suis curieux, si c’est un truc autogéré, pas consumériste Il faut « un truc à faire », et éviter le communautarisme
  • Curieuse, pourquoi pas. Il y en a déjà dans le quartier, par ex dans notre copropriété on essaie lors de réunions pratiques (ravalement…). Il n’y a pas de lieu comme ça, sinon à base religieuse ou philosophique.
  • Pourquoi pas si je connais qui invite . sinon pas intéressée a priori
  • J’aimerais beaucoup, occasion d’exposer ses ressources, ses qualités
  • Difficile si provoqué, laisser faire les liens spontanés
  • redondant avec mon quotidien
  • Pas forcément envie
  • Avec plaisir / pourquoi pas / c’est du speed dating ?
  • Intéressant, mais sur qui on va tomber ? OK si possibilité de de désengager.
  • J’ai connu ça, des clubs de célibataires, avec activités et repas
  • Avec plaisir. « On n’a pas tous la même vie ».
  • L’intérêt, fonction du thème pour savoir où l’on va. Pas trop de monde.

Qu’est-ce qui vous ferait recommander cette expérience à vos amis ?

  • S’il y a un thème, une ouverture culturelle. Ex : un café citoyen en bas des tours qui marchait bien pendant le COVID. Proposer le Jeu du TAO, un jeu de quête et d’entraide gagnant / gagnant.
  • pour s’ouvrir à l’autre
  • rencontrer des gens différents, faire de nouvelles connaissances
  • C’est une soirée pour échanger
  • Se créer des liens, apprendre, plaisir de rencontrer, on n’a pas trop d’occasions.
  • « Dans la société il y a de tout ».
  • Peut-être une activité en commun (picnic…)

Qu’est-ce qui vous ferait hésiter ?

  • La crainte que certains ne monopolisent la parole, il faudrait des règles, un modérateur pour éviter ça.
  • la crainte d’être déçue, de passer du temps pour pas grand-chose
  • la crainte d’être jugé, même nous on ne peut s’empêcher de juger
  • il ne faut pas que ça tourne au « meeting »
  • Les horaires, trop de « discussions »
  • s’il y a trop de monde

Quel genre de personne différente de vos relations habituelles aimeriez-vous rencontrer ?

  • Des étrangers, sinon on va vers ceux qui sont comme nous, il faut expérimenter.
  • N’importe qui, des gens différents de moi
  • Pas des gens trop différents de moi, sinon risque de ne pas être comprise, ou de paraître me plaindre.
  • Des réfugiés
  • des gens ambitieux, constructifs, qui peuvent ma conseiller
  • personne, j’ai fait le tour des gens, je n’aurai plus de surprise, je ne vois pas qui pourrait m’enrichir. Important : l’intergénérationnel, accéder aux personnes enfermées, isolées
  • des personnes isolées
  • des personnes attirées par la philosophie, la spiritualité
  • N’importe qui
  • des PDG (« pour les cuisiner »), des militants. Pas d’apparatchik qui n’écoute pas. « Tout le monde a quelque chose à dire »
  • N’importe qui, on est ouverts. Des gens investis dans le bénévolat, des humanitaires… Des gens dans le besoin, avec des vécus difficiles
  • Des personnes âgées, de l’intergénérationnel. Des gens dans la misère, pour les soutenir un peu, du multiculturel
  • des universitaires pas trop confus, sur mes centres d’intérêt (histoire, travail, luttes…)

Que faut-il pour que ces rencontres se passent bien ?

  • un côté convivial, simplicité, partage (gâteau…)
  • une toile de tente ?
  • Assurer du respect entre participants, éviter les préjugés

Est-il de votre point de vue utile voire nécessaire de proposer un thème, une question de départ, ou plutôt simplement partir de vos témoignages de vie ?

  • non, pas trop précis au départ, lieu de parole, c’est pas mal déjà, rencontre, se dire comment on vit. Peut-être qu’un thème va émerger
  • voir par ex la fabrique citoyenne, les ateliers du vent…
  • Oui un thème sinon risque de gros blanc…
  • laisser ouvert c’est mieux, pas besoin de se sentir « qualifié » sur un sujet.
  • Oui, du genre goûter, fête des voisins…
  • Oui un sujet
  • avis partagés. Oui si un prétexte, mais pas d’obligationL3 : Envie de partager, même sans thème, il faut accepter d’écouter. Oui, plutôt sans sujet de discussion. La « discussion » serait presque perçue comme l’opposé de la rencontre
  • Un thème une fois, puis plus ouvert
  • pour l’une plutôt « venez comme vous êtes », pour l’autre « plutôt un thème… car il y a des thèmes que j’éviterais » => Règle utile : on s’exprime sur ce que l’on veut.
  • oui, un cadre précis, par ex café philo

Des préférences ou contraintes sur les jours / heures ?

  • je suis en retraite, donc assez libre, plutôt fin d’Après-midi ou samedi
  • Le soir en semaine
  • n’importe quand, yc WE
  • En semaine, 17-20h, ou midi
  • plutôt pendant le week-end
  • le dimanche, et encore un sur deux (contraintes pro)
  • le matin en semaine sinon prise par les enfants

Y a-t-il des lieux qui vous sembleraient propices à ces rencontres ?

  • sur les marchés (mais gens peu disponibles pour une heure…), lieu public, place ou maison du Ronceray, local MVP. Espace privé dans un 2e temps peut-être. Hôtel pasteur OK.
  • Les Champs Libres
  • « Peu importe le lieu s’il y a la matière grise ! »
  • salles d’associations, maisons de quartier, jardins publics
  • restaurants, cafés, parcs

Quelque chose à ajouter ? Des suggestions ? Des questions ?

  • ne pas passer par internet, annoncer dans Ouest France
  • conférence Ouest France au Pré Botté ?

Petite histoire de la longue gestation du Tiers Lien

Si vous visitez le site du Tiers Lien pour la première fois, je vous invite à répondre à l’enquête proposée dans le billet précédent AVANT de lire ce qui suit.

Fin 2019,

la rencontre entre mes aspirations personnelles et une formation aux processus de changement systémique (U-Lab 1x en l’occurrence) a abouti à un « prototype » d’expérience destiné à transformer la société « par la base », sans programme, mais non sans intention, celle de contribuer à une société plus pacifiée.

C’était la « saison 0 », l’élaboration des cadres, méthodes, et thèmes de rencontre potentiels, la mise en forme de tout ça sur le présent site web

Sauf que… j’ai perdu du temps et de l’énergie à y mettre un peu trop des sujets qui m’intéressaient, ingrédients de la société qui me semblait désirable (éthique dans l’innovation, la finance, accès à la connaissance et démocratie participative…), ce qui a sans doute nui à la clarté de l’intention.

Et puis en 2021…

le Covid a ralenti l’envie des humains de se rencontrer pour un oui ou pour un non, a fortiori pour un « peut-être » ! Le Tiers Lien s’est retrouvé « au frigo », malgré les quelque 80+ personnes qui avaient rejoint le groupe LinkedIn Tiers Lien

Entre temps, j’ai décidé de ne pas prolonger mon activité professionnelle pour me rendre plus disponible pour mes proches de 4 générations, dont mes parents, et pour mes engagements extra-professionnels, dont le Tiers Lien, qui ne quittait pas vraiment mon esprit.

Et pendant ce temps,

je continuais néanmoins de participer à des groupes d’échanges, d’expériences sur le dialogue, la rencontre, l’être ensemble… avec d’autres « facilitateurs / facilitatrices » et explorateurs / exploratrices de notre humanité dans toutes ses dimensions relationnelles, du corps à l’âme… Et je naviguais aussi entre éducation populaire, activisme politique, recherche de cohérence. Mes proches et mes amis me disaient « alors, le Tiers Lien, ça en est où ? »… Eh bien, je vais le relancer un de ces quatre, oui oui, …

Et ces 2 ans de maturation silencieuse ont été utiles. Mon « Tiers Lien idéal » s’est simplifié, épuré. J’admets plus facilement que les gens parlent… de ce qu’ils veulent, de ce qui les intéresse, au fond, de leurs préoccupations et joies du quotidien. Et que ces rencontres peuvent tout aussi bien transformer la société que des échanges thématiques.

L’objectif essentiel reste de rendre possible une meilleure entente (donc écoute) entre hommes et femmes de divers milieux sociaux, professionnels, et de convictions et croyances différentes. Bref, faire vivre la devise républicaine, par le maintien du lien plus que par le maintien de l’ordre.

En 2022,

Georges Dhers m’a donné l’opportunité de publier « Le Tiers Lien – La micro-démocratie, humus d’un monde meilleur ? » dans l’ouvrage collectif « Le Pouvoir des Liens – Transition, métamorphose et résilience des personnes et des territoires », aux Presses Universitaires de Toulouse 1.

2023 : Aujourd’hui c’est bien la saison 1 !

Les vrais premiers cercles de côtoyens vont s’ouvrir à Rennes – et ailleurs si vous voulez l’initier – dès la rentrée de septembre. Cela va démarrer sous plusieurs formes, dans une vraie démarche d’expérimentation avec et par les humains qui veulent aujourd’hui sortir de leur bulle et s’attendent à ce que cela soit bon / utile / fertile…

Si vous souhaitez contribuer à la réussite de ces expériences, en les nourrissant d’un plus grand nombre de points de vue, et éventuellement en y participant, profitez de l’été 2023 pour répondre à l’enquête présentée dans le précédent billet, et en invitant vos amis à y répondre.

Merci !